Bienvenue dans

E-REO

Votre plateforme d’e-learning de la langue tahitienne. Elle vous permettra, grâce aux différents parcours proposés, de vous initier à la langue tahitienne et ainsi pouvoir vous immerger voire même d’apprendre une nouvelle langue.

E-REO a été conçue et réalisée par l’équipe de Speak Tahiti – Paraparau Tahiti.

 

Comment ça marche ?

Créer son compte

Inscrivez-vous sur e-reo.com afin de découvrir tous nos contenus d’apprentissage.

Tester son niveau

Testez votre niveau pour savoir si vous êtes débutant ou intermédiaire.

Gérer son temps

Prenez votre temps pour découvrir et apprendre la langue tahitienne.

Apprendre de façon ludique

Découvrez nos jeux, vidéos, quizz pour apprendre le tahitien

Vos cours accessibles par abonnement

Des cours pour tous les niveaux

Les cours d’e-learning proposés sur E-REO ont été réalisés avec passion par une équipe dévouée, mais aussi des formateurs confirmés de la langue tahitienne.

E-REO s’adresse à tout le monde, les amoureux de la Polynésie qui souhaitent apprendre la langue tahitienne, les natifs qui souhaitent se réapproprier la langue tahitienne et même aux autres régions du monde avec quelques vidéos sous-titrées en anglais.

Une méthode testée et approuvée.

“J’ai pris quelques cours il y a très longtemps, mais j’ai abandonné (contraintes d’horaires). La liberté que donne ce type d’enseignement est un vrai gain, il me faudra juste trouver des lieux de pratique.”
Patricia

“Ce design épuré convient très bien à une pleine concentration sur le cours. C’est la première fois que je prends des cours de tahitien mais je trouve le concept de plateforme d’apprentissage très actuel, permettant une accessibilité à tous et un apprentissage au rythme de chacun.
Cela permet de redécouvrir ma propre langue et de trouver une alternative d’apprentissage, car les cours en présence d’un professeur me stressent.”
Meherio

“Je souhaitais trouver une alternative d’apprentissage avec une expérience intuitive. A partir de la deuxième partie, j’ai vraiment apprécié et je voulais continuer pour trouver les réponses.”

 

Christophe